Des pièces imprimées en 3D pour tuer les bactéries et réduire les infections

Résumé: Des pièces imprimées en 3D, avec un produit biocide inclus dans le produit d’impression, rend plus difficile la création de biofilm

Réaction: Peut-on déléguer des fonctions d’hygiène à des objets au risque de provoquer une multiplication des résistances à des biocides? Comment incorporer des objets dans une démarche écoSoin?

Source: https://www.3dnatives.com/impression-3d-bacteries-230120203/

Phrases Clef: des pièces pour les hôpitaux soumis à des niveaux élevés de contact humain comme des poignées de porte ou des jouets,
les pièces contenant l’antimicrobien ont mieux résisté aux bactéries, étant principalement efficaces contre les groupes Gram positif (Staphylococcus aureus) et Gram négatif (Pseudomonas aeruginosa)

Bibliographie Complémentaire: Sheffield scientists create 3D printed parts that can kill bacteria https://www.sheffield.ac.uk/news/nr/3d-printed-parts-kill-bacteria-antibacterial-printing-manufacturing-research-1.879078
Évaluation de la résistance des biocides antimicrobiens (ANSES) https://www.anses.fr/fr/system/files/BIOC2016SA0238Ra.pdf
Impacts sanitaires et environnementaux d’un usage irraisonné des biocides (Dr Philippe Carenco) http://www.asef-asso.fr/production/impacts-sanitaires-et-environnementaux-dun-usage-irraisonne-des-biocides-dr-philippe-carenco-medecin-hygieniste/
La résistance face aux biocides http://services-proprete.fr/Archives-article/Fiche/1042/La-resistance-face-aux-biocides

Vincent Leroux

médecin de Santé Publique, President de l'institut de Santé Urbaine

Laisser un commentaire